alek
 

Il n'y a pas d'émotion, il n'y a que la paix.
Il n'y a pas d'ignorance, il n'y a que la connaissance.
Il n'y a pas de passion, il n'y a que la sérénité.
Il n'y a pas de chaos, il y a que l'harmonie.
Il n'y a pas de mort, il n'y a que la Force.

 





 
 
 


Vous aussi créez votre blog... Accueil

Occulte Wars

Voici mon forum RPG, tout récent tout neuf. En espérant qu'il plaise ^^

http://occultewar.aceboard.fr/occultewar

postée le 13-08-2008 16:26
0 commentaire(s)

 
Bonne année

Je vous souhaite une bonne année 2008 à tous!

postée le 31-12-2007 13:30
1 commentaire(s)

 
Joyeux NOËL!

Je vous souhaite un "merry chrismas" à tous!

postée le 25-12-2007 12:24
0 commentaire(s)

 
Sabre Laser du Comte Dooku

Légendaire. Faisant partie des meilleurs duellistes que l'Ordre Jedi ait connu. Tels étaient les mots qu'on attribuait au Comte Dooku, avant et après sa chute du Côté Obscur.

Dooku construisit son premier sabre laser à lame bleue alors qu'il était le padawan de Thame Cerulian. Il s'adonna rapidement à un style classique, le Makashi, une forme de combat qui privilégiait les confrontations sabre en main. Son sabre laser, tout comme sa maîtrise du Makashi, la Forme II, était unique. Cette Forme II avait peu à peu été oubliée, les Jedi se retrouvant le plus souvent face à des tirs de blasters qu'à des lames laser. Ce design était la configuration standard, à l'époque où le Makashi était au sommet de sa popularité, il y a des années de cela. La précision, la flexibilité et la maniabilité étaient les atouts de cette poignée recourbée. Ajoutée à cela l'expérience du duelliste, Dooku était quasiment invincible.

Ce furent ces éléments qui permirent à Dark Sidious de choisir ce nouvel apprenti, après la fin prématurée de Dark Maul. Dooku ayant été déçu par l'Ordre Jedi, il quitta ce dernier. De Maître Jedi, il devint Seigneur Sith et prit le nom de Dark Tyranus. Sidious était conscient que son nouvel apprenti croiserait le laser en duel contre des Jedi et que sa technique de combat l'avantagerait.

Dooku se débarrassa de l'arme qu'il avait construite sous l'enseignement de son Maître et s'en fabriqua une autre. Il conserva l'idée de la poignée incurvée, qui lui offrait un contrôle très précis de la lame. Il ajouta des plaques d'adhésion magnatomique, le long de la garde, pour garantir une meilleure prise. Suivant le même mécanisme que les autres sabres laser, Tyranus inséra une gâchette près de l'émetteur de lame, gâchette qui réduisait la longueur de la lame de moitié. Cette modification, très pratique pour les frappes surprises à courte portée, répondait parfaitement aux attaques sournoises des Sith. La position du bouton d'activation, près de la base de l'arme, était importante et essentielle pour la dextérité qu'exigeait la Forme II. Pour garantir la sécurité de son manieur, une longue garde d'émetteur, à l'intérieur de la courbe de la poignée, fut installée par l'ancien Jedi. Et, finalement, comme tout Sith qui se respecte, Dark Tyranus installa dans le manche de son sabre laser des cristaux synthétiques, ceux-ci même qui donnaient les puissantes lames rouges.



Ainsi, l'image du sabre laser du Sith Tyranus révélait son style de combat et ses prouesses de bretteur. Avec ses dons de duelliste, Dooku employait, lors de ces affrontements avec des Jedi, le Dun Möch, une sorte de guerre psychologique dans laquelle des commentaires désobligeants fusaient de sa bouche.

A l'aube de la Guerre des Clones, à la Bataille de Géonosis, Dooku fit face à Obi-Wan Kenobi et à son Padawan Anakin Skywalker qu'il affronta séparément, à cause de la colère de ce dernier. Les combats furent brefs, Dooku assénant un shiim au bras et un shiak à la jambe de Kenobi, et un cho maï à Skywalker. Après ces échanges facilement remportés dans le hangar de Géonosis, le Comte transpira face au sabre laser de Maître Yoda. Mais son expérience de la Force et du sabre lui permirent de tenir tête aux coups violents du petit Jedi. Aucun des deux duellistes ne remporta le combat, Dooku fuyant à bord de son voilier solaire.

Durant la Guerre des Clones, d'autres Jedi se confrontèrent à Tyranus: Maître Tholme et Sora Bulq sur Bakura, Quinlan Vos sur Kiffu, Mace Windu sur Boz Pity. Le Sith forma également une Jedi Noire, Asajj Ventress. La native de Rattatak s'était vu offrir deux sabres laser à lame rouge et à poignée recourbée. Le bout de chaque arme pouvait même s'encastrer et ainsi donner naissance à un sabre laser à deux lames. La jeune femme n'était pas la seule à avoir été formée par Dooku, le général Grievous fut également un des ses apprentis, même s'il ne manipulait pas la Force. Lors de sa "reconstruction" après le crash de sa navette, Dooku fit installer un programme de combat heuristique, facilitant l'apprentissage des techniques Jedi. Ainsi, le Sith enseigna les arts de combat Jedi au cyborg.

Lors de son dernier duel, à bord du Main Invisible, Dooku y affronta de nouveau Kenobi et Skywalker. Le général Grievous avait capturé le chancelier Palpatine qui n'était autre que Dark Sidious. Le but de la manoeuvre était de guider le jeune Skywalker sur les voies du Côté Obscur, tout en tuant son ancien maître. Le but de Palpatine était non seulement de convertir un nouvel adepte aux forces obscures, mais aussi de se débarasser de Dooku, moins puissant qu'Anakin. Les deux Jedi arrivèrent donc pour libérer le chancelier des griffes des Séparatistes. Ils adoptèrent tout d'abord des tactiques de diversions, histoire d'endormir la méfiance de Dooku. Le Sith, avec la Force et son Makashi, était sûr de remporter la victoire: il suffisait juste de tuer Kenobi et de montrer la voie à Skywalker. Mais les Jedi changèrent brusquement de tactique, le poussant à essayer de les séparer afin de pouvoir les confronter un à un. Le Sith parvint à assomer le Maître Jedi, mais il rencontra aussitôt la semelle du Chevalier Jedi en pleine figure. Kenobi réduit au silence, Dooku commença à attiser la peur, la colère et la haine dans le coeur d'Anakin. Ce dernier puisa dans ses noires pensées pour poursuivre le duel. Finalement, le combat allait tellement vite que Skywalker trouva la voie et que Dooku en perdit la tête, au sens propre comme au sens figuré. En effet, face à la rage de Skywalker, Dooku qui n'était plus tout à fait jeune non plus, battit en retraite. Son Makashi n'était plus aussi puissant qu'autrefois, et Anakin, en parfait adepte du Djem So, coupa les deux mains du Sith. Ironiquement, la dernière personne à avoir tenu son sabre laser fut son successeur au titre de Seigneur Sith : Skywalker, futur Dark Vador, croisa la lame de son sabre laser avec celle du Séparatiste sous la gorge de ce dernier. D'abord récalcitrant à l'idée de l'éxecuter, le futur Sith suivit alors les conseils de Palpatine et le tua. Skywalker abandonna ensuite l'arme sur le pont du vaisseau du général Grievous. Elle fut par la suite détruite quand le Main Invisible se coupa en deux en tentant de se poser sur Coruscant.

postée le 19-12-2007 14:17
1 commentaire(s)

 
Sabre Laser de Yoda

"Les meilleurs lames restent dans leur fourreau". Ces paroles, Yoda les citaient souvent afin d'expliquer qu'un sabre laser n'avait pas besoin d'être utilisé car le pouvoir de la Force et la capacité à la manier suffisaient souvent à éviter de dégainer l'arme. Ce qui explique pourquoi Maître Yoda maniait rarement son sabre laser : il préférait trouver des solutions pacifiques aux conflits.

Comme son propriétaire, le sabre laser de Yoda était de petite taille, deux fois plus court qu'un sabre standard. Chacun des composants de son bien était réduit à des proportions miniatures, reflétant de la sorte l'incroyable dextérité et le talent de Yoda à construire un équipement aussi sophistiqué à cette échelle. Son arme adoptait une configuration traditionnelle : la poignée était chromée et noire, et elle comportait une gaine d'émetteur de lame, une matrice d'activation et un modulateur de lame. Pour produire sa lame, Yoda utilisait des cristaux adegan naturels trouvés sur Ossus. Ces derniers produisaient des couleurs bleue et verte en concentrant l'énergie. Le Jedi employa les cristaux verts qui lui donnèrent une lame émeraude, lame qui brillait et résonnait plus intensément que les autres. Il régla la longueur du rayon proportionnellement à sa taille. Cette adaptation de la lame convenait à son style de combat de Forme IV et lui permettait aussi une plus grande souplesse dans ses figures.



Yoda rangeait son arme dans un étui accroché à sa ceinture. Quand il la dégainait, il devenait l'incarnation parfaite de la Forme IV. La fluidité des mouvements du Jedi était un atout à sa technique, mais pas le seul. Sa technique de combat reposait en grande partie sur trois types de rotation appelés "su ma". Le "jung su ma " (tournoiements), le "ton su ma" (sauts périlleux) et le "en su ma" (roues) correspondaient aux trois axes de rotation possibles dans l'espace tridimensionnel. Ajouté à cela des sauts améliorés par la Force et des attaques par rafales de mouvements rapides, Yoda devint le plus grand duelliste de l'Ordre Jedi.

A quelques reprises, quand les négociations avaient totalement échoué et qu'il était impossible d'éviter le combat, le sabre laser sortait de son étui, appelé par la Force pour se loger dans la petite main du Jedi, comme pour son duel face à Dooku dans le hangar de Géonosis. Après un bref échange verbal et après avoir montré sa maîtrise de la Force, le duel s'engagea et le tourbillon de coups et de sauts de Yoda submergea Tyranus qui fut obligé de s'enfuir.

Le dernier duel au sabre laser auquel Yoda participa fut contre Dark Sidious, fraîchement auto-proclamé Empereur. Avec la mort de presque tous ses frères Jedi, le Maître était affaibli pour combattre le Seigneur Noir des Sith. Peut-être est-ce là la raison pour laquelle il ne gagna pas. Dans la salle du Sénat, Sidious lui envoya plusieurs nacelles dans l'espoir de le destabiliser, il y parvint presque, mais Yoda était un adversaire coriace et le Sith eut alors recours à ses terribles éclairs Sith. La violence de la décharge fit perdre à Yoda son sabre laser. Il résista un temps aux attaques de Sidious avant de tomber et d'admettre sa défaite, sous le rire démoniaque de l'Empereur. Le sabre laser de Yoda fut perdu dans les décombres du duel qui avait opposé les Ténêbres à la Lumière.

postée le 19-12-2007 14:15
0 commentaire(s)

 
Sabre Laser de Qui-Gon Jinn


Qui-Gon Jinn était comme tous les Maîtres Jedi, doté d'une sagesse et d'une noblesse hors du commun. Avant d'arriver à cette image, le Jedi fut un padawan plein de promesses. C'est sous la direction du Maître Dooku que Jinn construisit son propre sabre laser. Le jeune Jedi prouva son habileté et son affinité avec la Force en le fabriquant dans les ateliers du Temple Jedi de Coruscant.

Elaboré et ouvragé, son sabre laser suivait le schéma interne habituel de ces armes. Sa spécificité résidait dans le fait qu'il possédait plusieurs cellules énergétiques, contrairement aux sabres ordinaires conçus ailleurs qu'au Temple qui, eux, n'en avaient qu'une. L'activateur était situé au milieu du manche. Ainsi, la lame verte jaillissait de la plaque de projection dès qu'il avait le sabre en main. En appuyant sur ce bouton, l'énergie passait par une lentille chargée d'un courant positif au centre du manche, avant que le rayon revienne vers une ouverture de flux à la charge négative. Un superconducteur envoyait la puissance générée aux micro-cellules, si bien que le sabre ne consommait de l'énergie que si la lame découpait quelque chose. Le manche était également doté de microcircuits qui géraient la nature de la lame.Après que le sabre laser se soit déchargé (en découpant une porte ou en réduisant en charpies des droïdes de combat, par exemple), Qui-Gon pouvait recharger son arme grâce à un port de chargement situé au dessous du manche.



Tout au long de sa vie, Qui-Gon Jinn utilisa souvent son sabre laser qui lui permit de se sortir des quelques mauvais pas qu'un Jedi rencontre. Il lui permettait généralement de repousser les tirs de blasters. Il lui arriva de croiser le laser en duel au cours de sa formation et après être devenu Maître. Il était rare à cette époque de voir des sabres laser se croiser en combat réel. Lorsque son second padawan, Xanatos, le trahit, Qui-Gon dut souvent dégainer son sabre pour sauver sa vie. Grâce à son troisième apprenti Obi-Wan Kenobi et à son sabre, il réussit à vaincre cette menace. Le Maître Jedi trouva aussi son arme d'une aide inestimable lors de la guerre de Stark et des événements qui se déroulèrent avant et pendant le sommet d'Eriadu.

Durant les événements menant à la bataille de Naboo, sa lame verte fut souvent sollicitée: pour repousser le feu des droïdekas, et contre un mal surgi du passé. En effet, sur Tatooine, Qui-Gon affronta le seigneur Sith Dark Maul. Le combat fut bref mais intense et le Jedi parvint à s'échapper. Cette rencontre n'était pas la dernière car les deux combattants étaient destinés à se battre de nouveau. Pendant l'assaut du palais de Theed pour capturer le vice-roi Nute Gunray, Jinn, avec l'aide de Kenobi firent face au double sabre laser de Maul. Adeptes de la forme IV, la plus acrobatique, le Maître Jedi et l'apprenti tinrent tête au Sith, jusqu'à ce que Qui-Gon se retrouve séparé d'Obi-Wan. La forme IV n'étant pas assez défensive, le vénérable Maître Jedi Qui-Gon Jinn succomba aux assauts de son adversaire. Ayant perdu son arme au cours du combat, Obi-Wan Kenobi s'empara du sabre de son Maître et délivra un saï tok ( une bissection du corps) à Maul. La bataille de Naboo finie, Obi-Wan décida de conserver le sabre laser de Qui-Gon Jinn, vu qu'il avait perdu le sien, en espérant accéder à la même sagesse que son mentor.



Anakin Skywalker devint par la suite son padawan. Ils reçurent de nombreuses missions au cours desquelles l'arme construite par Jinn fut utile, comme sur Zonama Sekot. Etant encore apprenti, Anakin reçut des mains d'Obi-Wan et de Yoda ce sabre laser en hommage au Jedi qui aurait pu devenir son Maître. Skywalker abandonnera plus tard le sabre pour pouvoir construire son propre sabre laser à lame bleue.

postée le 19-12-2007 14:14
0 commentaire(s)

 
Sabre Laser de Mace Windu

Membre du Haut-Conseil, Mace Windu fut un des plus puissants Jedi qui vécurent vers la fin de l'Ancienne République. Avant l'arrivée du jeune Anakin Skywalker, il était considéré comme le plus grand duelliste de la Galaxie et n'avait connu la défaite que face à Yoda et Dooku. Au cours de sa brillante carrière de Jedi, Mace posséda deux sabres laser. Contrairement à certains de ces confrères qui étaient attachés à leur arme et qui la reproduisaient à l'identique s'ils la perdaient, les deux sabres de Mace représentaient une profonde évolution, en tant qu'homme et en tant que Jedi.

Le premier sabre laser à lame bleue fut construit alors qu'il était Padawan. Cette première arme n'avait rien de vraiment exceptionnel. Elle comportait une platine de projection de lame, un variateur de lame, un activateur, un bouton de réglage de lame et un segment refroidisseur. Malgré son apparence banale, ce sabre laser lui permit de se sortir de quelques mauvais pas, comme lors de la crise avec les guerriers yinchorri, sur Yinchor et ses lunes. Après les évènements de Naboo et peu avant son départ pour Malastare pour régler des négociations entre deux factions, Windu échangea son sabre avec Eeth Koth, un autre membre du Conseil. Cette anicenne coutume, appelée la Concordance de Féauté, exprimait la camaraderie, l'amitié, la loyauté et le respect au sein de l'Ordre.



Dans la décennie qui sépara le blocus de Naboo et le début de la Guerre des Clones, Mace Windu changea. Il devint plus fort et accepta pleinement sa position et ses responsabilités au sein de l'Ordre Jedi. Cette évolution intérieure se traduisit à l'extérieur par la création d'un nouveau sabre laser, un sabre laser de haut-rang. En fait, Mace avait commencé la construction de cette arme quand il était Padawan. Il l'avait imaginée, dessinée dans sa tête. Elle existait déjà dans son esprit. Loin d'être une création, son nouveau sabre laser était une matérialisation, une transformation de la réalité mentale en réalité physique. Cette arme exceptionnelle avait une surface métallique au fini à l'électrum, alliage fait d'un mélange d'or et d'argent. Ainsi, le manche étincelait au milieu des autres sabres qui étaient généralement mates. Outre le design, Mace apporta également une modification au niveau de la couleur de la lame. Lors de ses premières missions en tant que Padawan, le jeune Windu avait collecté des cristaux violets. Il les utilisa pour produire la lame violette qui le caractérisait. Mis à part ces aspects, le sabre laser suivait une construction standard.



Etant Maître d'Armes, ses talents au duel relevaient presque de la légende. Il inventa même sa propre technique de combat, dérivée de la Forme VII. Cette nouvelle technique de Jedi était particulièrement agressive que seuls les meilleurs pouvaient acquérir. Cette discipline avait pour nom Vaapad (comme la bête de Sarapin) et elle permettait de puiser dans le Côté Obscur de la Force pour parfaire son aptitude au combat. Lorsqu'il se battait, Mace paraissait calme à l'extérieur. Mais paradoxalement, à l'intérieur de lui, sa pression était sur le point d'exploser. Maître Windu enseigna cette dangereuse discipline à ses padawans, Depa Billaba, Adi Gallia et Echuu Shen-jon, ainsi qu'à son ami Sora Bulq. Le Jedi disposait également d'un don qu'il appelait "points de ruptures", don qui lui donnait la clairvoyance de deviner les changements dans le cours des évènements. Mace utilisait souvent ce don à la bataille.

Au commencement de la Bataille de Géonosis (et donc de la Guerre des Clones), Windu avait trouvé le point de rupture du moment: c'était le Comte Dooku. S'il l'avait tué, la guerre aurait pû être évitée. Son échec complet contribua à déclencher le conflit entre la République et les Séparatistes. Dans l'arène de Géonosis où il dut lutter pour sa survie en compagnie de 200 Jedi, Mace affronta le Mandalorien Jango Fett. Se laissant immergé par le Vaapad, il décapita le chasseur de primes d'un impeccable mouvement. Puis, avec l'aide de l'Armée Clone, le Maître Jedi guida ses troupes contre l'armée droïde séparatiste.

Durant les jours sombres de la Guerre des Clones, le Korun Jedi tira souvent son sabre laser, comme sur Ruul pour combattre Asajj Ventress et Sora Bulq (qui avait succombé au Côté Obscur, en partie de par son exposition au Vaapad). Il dut aussi adapter son arme au conditions environnementales, comme sur l'humide Haruun Kal. Là, il recouvrit son sabre d'une substance gluante végétale appelée "ambre de portaak". C'était un fongicide naturelle qui protégeait les équipements et les armes des moisissures. Cette légère modification lui permit de s'opposait aux vibro-boucliers de Kar Vastor et au sabre de son ancienne Padawan Depa Billaba. A Boz Pity, sa lame violette échangea quelques coups avec Dooku, avant de faire face aux Magna-Gardes du Général Grievous.

Son dernier duel se déroula à Coruscant, contre le Chancelier Suprême Palpatine, qui n'était autre que le Seigneur Noir des Sith Dark Sidious. Accompagné de Kit Fisto, d'Agen Kolar et de Saesee Tiin, le brave Korun se rendit au Bâtiment Administrateur du Sénat pour que le dirigeant renonce à ses pouvoirs. Il n'en fut rien et le duel s'engagea entre les quatre Jedi et le Sith. Voyant ses compagnons tombaient au combat, Windu plongea dans le Vaapad. Avant l'affrontement, quand Skywalker lui avait annoncé la vérité concernant Palpatine, Mace était convaincu que le Sith était le point de rupture. Une fois Palpatine vaincut, la Guerre des Clones se terminerait et la paix reviendrait sur la galaxie. Au cours d'un duel sans merci, le Jedi parvint à maîtriser le Seigneur Sith qui lui lança quand même ses terribles éclairs que son sabre laser permit de bloquer. Quand Anakin arriva, à la fin du combat, le Maître Korun tenait le Chancelier à sa merci. Le défenseur de la République menaçait de tuer Sidious: le Côté Obscur issu du Vaapad commençait à l'envahir. Peut-être est-ce pour cela qu'il ne vit pas la lame bleue du sabre laser de Skywalker lui coupait la main. Sa rage contre les Sith l'avait aveuglé et il se rendit compte, alors qu'il avait la main tranchée, que le véritable point de rupture n'était pas Palpatine, mais Anakin lui-même. Mais il était trop tard, son sabre laser, tombé dans les abysses de Coruscant, n'était plus là pour le protéger et le futur Empereur saisit l'occasion de déchainer sa foudre Sith sur le malheureux Jedi qui fut propulsé dans le vide et décéda.

postée le 19-12-2007 14:12
0 commentaire(s)

 
Sabre Laser de Luke Skywalker

Au début de sa formation de Jedi, un Padawan recevait un sabre laser d'entraînement, avant de construire sa propre arme, sur les conseils de son Maître. Il en fut de même pour Luke Skywalker, premier Jedi d'un Nouvel Ordre.

Le premier sabre laser que mania Luke fut celui de son père, Anakin Skywalker. Obi-Wan Kenobi le lui avait donné en hommage à son père. Malheureusement, le jeune homme le perdit, ainsi que sa main droite, lors de son duel face à Dark Vador, dans les entrailles de la Cité des Nuages de Bespin. C'est là que le Seigneur Noir des Sith annonça que le Jedi était son fils.

Encore sous le choc de cette révélation, Luke devait faire le point sur sa formation de Jedi. Ainsi, il se rendit sur sa planète natale Tatooine et s'installa dans l'ancienne demeure de son premier mentor Ben Kenobi. Dans cette cabane se trouvait, enfermé dans une vieille malle à la reliure de cuir, un vieux livre à la reliure de cuir. A l'intérieur de ce dernier, des textes Jedi contenant des enseignements nécessaires à un Padawan Jedi, comme comment fabriquer un sabre laser. Tous les différents éléments y étaient répertoriés.

Luke mit un peu plus d'un mois à forger son arme. Il trouva la plupart des composants à Mos Eisley. Il y acheta des cellules énergétiques, des contrôles et une plaque réflectrice puissante. Mais il lui manquait quelque chose d'essentielle à tout sabre laser: un cristal Adegan. Luke fut incapable d'en acheter un. Aussi eut-il l'idée de faire un cristal de synthèse grâce à un brasero trouvé dans la cabane. Cela prit beaucoup de temps de synthétiser cet élément fondamental. Une fois terminé, Skywalker dut le polir et tailler une facette avec à la fois un ciseau et un marteau. Le futur Maître Jedi assembla ensuite tous les composants, incluant à l'ensemble une bobine supraconductrice pour que la lame n'émette pas de chaleur, et un anneau pour attacher l'arme à sa ceinture. La première fois que Luke Skywalker alluma son sabre laser, ce fut à l'extérieur de la demeure de Ben Kenobi. Il fallait qu'il fasse attention pour sa première activation: si les différentes parties de l'arme étaient mal ajustées, le Jedi se serait transformé en grosse tâche noire sentant la chair brûlée. Luke inspira profondément, appuya sur la plaque d'activation et vit une lame d'un vert vif surgir du manche. Sa création avait un bon équilibre, peut-être meilleur que celui de son père. La lame tranchait la pierre sans difficulté et n'émettait aucune chaleur, preuve que les super conducteurs fonctionnaient.



Son sabre laser nouvellement forgé lui permit d'affiner ses aptitudes à la déviation de tirs de blasters et d'améliorer sa technique au combat grâce au journal d'Obi-Wan. De tels progrès étaient pratiquement impossibles sans l'assistance d'un Maître, mais Skywalker avait des dons inégalés. Ainsi, Luke s'approchait du moment où il deviendrait un Maître Jedi. Mais il lui restait encore une épreuve: affronter de nouveau Dark Vador, son père, dans un ultime duel.

Ce duel fatidique eut lieu à bord de l'Etoile de la Mort. Cette fois-ci, Luke représentait un adversaire beaucoup plus dangereux que sur Bespin. A la Cité des Nuages, l'expérience de Vador au sabre laser avait fait pencher la balance dans le combat. Mais là, les capacités du chevalier Jedi firent le poids face au Seigneur Sith. En dépit du fait que les deux duelistes étaient limités (Vador avec ses parties cybernétiques, Luke avec son manque d'expérience), la bataille fut équilibrée. Elle tourna même à l'avantage de Skywalker qui, lors de son assaut final, emprunta instinctivement des mouvements de Forme V, faisant une démonstration du pouvoir brut de cette Forme. Le duel s'acheva quand Luke rendit le "Cho Maï" (coupe de la main armée) que son père lui avait fait, un an auparavant. Après cette preuve de puissance, la plus grande force du Jedi fut de ne jamais franchir la frontière qui le séparait de la haine des Sith, arrêtant ses coups une fois rendu inoffensif.

Skywalker dut par la suite encore dégainer son sabre laser et croiser sa lame avec celle de deux clones: le sien, Luuke Skywalker créé par Joruus C'Baoth, et l'Empereur Ressuscité. Jacen Solo mania également l'arme de son oncle quand le corps de Luke, rendu inanimé par le Seigneur maléfique Exar Kun, fut attaqué par des hydres de combat Sith. L'esprit du Maître Jedi fusionna avec celui de son neveu (qui avait alors deux ans) et ensemble, ils repoussèrent les créatures. Le Maître Jedi affronta aussi quelques-uns de ses disciples qui étaient passés du Côté Obscur: Brakiss, Kueller, Desann... Face à la menace Yuuzhan Vong, son sabre laser lui permit de repousser l'assaut des envahisseurs extra-galactiques et de combattre Lord Nyax et le Seigneur Suprême Shimrra qu'il décapita d'un coup énergique de sa lame. Luke sa battit pour que son fils Ben, fruit de son union avec Mara Jade, puisse vivre dans une galaxie de paix. Dans le futur, son fidèle sabre laser l'aidera à contrer la menace de l'assassin de sa femme: Dark Caedus...

postée le 19-12-2007 14:10
0 commentaire(s)

 
Sabre Laser de Dark Vador


Dark Vador, le Seigneur Noir des Sith, était une véritable machine à tuer. Nombreuses furent les personnes à trépasser soit (au choix) sous un étranglement de Force, soit sous les coups de son sabre laser.

Le premier sabre que Vador utilisa fut celui d'Anakin Skywalker, c'est à dire le sien, alors qu'il était encore Chevalier Jedi. Ayant perdu à la fois son duel, son bras gauche, ses jambes et son arme contre son ancien mentor Obi-Wan Kenobi, qui dit nouveau Sith dit nouveau sabre. Vador projeta de s'en fabriquer un autre, plus puissant que le précédant.

Etrangement, le sabre qu'il se construisit rappelait, dans la forme, celui qu'il avait fait il y a quelques années alors qu'il était le Padawan de Kenobi. A la différence près que celui-ci ne reflétait pas ou alors très peu la lumière, l'ensemble étant ainsi assorti à sa sombre armure. Elle fut forgée par ses prothèses de mains car il n'existait pas de formule exacte pour l'alignement des cristaux qui concentrent le rayon. Sa nouvelle arme suivait le même mode de fonctionnement que celui des armes des jedi, à savoir une cellule énergétique intégrée à la poignée, un bouton d'activation et une prise de recharge. Ce furent les seuls points communs, le sabre du Sith étant supérieur à ceux de ses homologues du Bien. Au niveau de la garde, Vador plaça une gaine sombre d'émetteur de lame, afin de protéger la main (ou la prothèse, dans le cas ici présent) qui la maniait. Sidious fournit à son disciple un cristal synthétique qui alimentera la lame Sith couleur sang. Les cristaux rouges étaient déconseillés par les Jedi, car la lame qu'ils produisaient était jugée trop instable. Mais une lame Sith rouge avait l'avantage de pouvoir couper les autres lames des sabres laser, en surchargeant leur matrice énergétique et en grillant instantanément l'arme du malheureux adversaire. Le fait qu'une lame de sabre laser soit coupée en deux était une effrayante perspective et Vador était parfaitement conscient de l'aura de terreur que son éclair rouge produisait face aux Jedi. Il installa un indicateur de puissance et un ajusteur de longueur de lame afin d'avoir le contrôle total de son sabre laser. La lame émise par le sabre du Sith n'avait pas de masse. L'arc généré de façon électromagnétique à l'allumage causait un puissant effet gyroscopique, rendant l'arme difficile à manier. Seul un Jedi ou un Sith pouvait relever le défi de la dompter.



On suppose (à juste titre) que les premières victimes de ce sabre laser unique furent des Jedi durant la Purge orchestrée par l'Empire Galactique. Comme quand il était Anakin Skywalker, Dark Vador s'adonna corps et âme à la Forme V, le Djem So, une forme de combat basée sur la puissance des coups.

Mais malgré la Force et son sabre laser, Vador n'était plus que l'ombre du jeune qui avait vaincu le Comte Dooku. Les douleurs lancinantes des blessures qu'il avait reçues pendant son duel sur Mustafar l'empêchaient de bien se mouvoir dans son armure. Mais même avec ses handicaps, il demeurait un formidable guerrier. Lors de son combat sur l'Etoile Noire, le dernier face à Kenobi, le cyborg estropié remporta la victoire contre son adversaire qui avait volontairement abaissé sa garde. D'un grand moulinet de son sabre, il tua son vieux Maître dont la dépouille disparut dans un éclair.

Au moment des événements survenus sur Bespin, Dark Vador avait changé: devenu plus puissant, il avait réussi à se libérer de ses douleurs grâce à la Force. Sa technique au sabre laser en fut grandement améliorée : il s'entraînait parfois contre des droïdes ouvriers, plus particulièrement le modèle ASP-19. Avec une armure renforcée et un programme d'escrime, ils faisaient de parfaits partenaires pour s'entraîner. Sa mobilité et sa dextérité s'accrurent, comme quand il rendit aveugle des deux yeux le baron Orman Tagge d'un coup particulièrement habile de sa lame. En fait, il ne manquait à sa technique que la finition avancée, une chose qu'il n'aurait pu apprendre qu'aux côtés d'un Maître d'Arme Jedi. Face à Luke Skywalker qui était un adversaire inexpérimenté au duel au sabre laser, Vador se joua de lui se moquant de la facilité avec laquelle il repoussait ses attaques. C'était une manière de dominer son esprit dans la plus pure tradition Sith du Dun Möch. Malgré cela, force lui fut d'admettre que Luke, son fils, était un épéiste de talent avec le peu de savoir qu'il avait en la matière. Le Sith le poussa dans ses derniers retranchements, lui jetant par le pouvoir du Côté Obscur des objets à la figure. Luke, dans un dernier sursaut de fierté, parvint à blesser le Seigneur Noir à l'épaule. Mais en dépit des aptitudes de son fils, Vador exécuta un cho maï sur sa main droite. L'expérience de l'apprenti de Sidious avait payé, Skywalker était vaincu mais il s'échappa de justesse.

Quelques mois plus tard, Vador affronta de nouveau Luke. Contrairement à ce qui s'était passé sur Bespin, le Sith eut du fil à retordre. Durant le temps qui s'était écoulé entre leurs deux duels, Skywalker était devenu plus fort et le combat final dans la salle du trône de l'Empereur fut assez équilibré. Vador poussa son fils jusqu'aux limites du Côté Obscur en dévoilant qu'il savait pour sa soeur Leïa. Le jeune jedi, fou de rage, se jeta contre son père qui n'eut d'autres choix que de battre en retraite. Vador ne pouvait plus contenir les assauts de son fils qui lui empruntait de manière instinctive ses mouvements du Djem So. Acculé, Vador laissa son fils frapper la lame de son sabre laser, jusqu'à ce que Luke lui retourne le cho maï qu'il lui avait fait sur Bespin. Le Jedi s'arrêta là, rejetant le côté Obscur de la Force. Ainsi, Dark Vador perdit son sabre laser. Mais il n'en eut plus besoin, son plus grand combat ne demandant pas de sabre, mais l'amour d'un père à son fils...

postée le 19-12-2007 14:08
0 commentaire(s)

 
Sabre Laser de Dark Sidious

L'alter ego de Palpatine, Dark Sidious, faisait partie des plus puissants Sith qui aient jamais existé dans la galaxie. Maître de Dark Maul, de Dark Tyranus et de Dark Vador, son pouvoir était sans limites.

Originaire de Naboo, le futur Empereur construisit son arme sous l'apprentissage du Sith Dark Plagueis. Une cellule énergétique et un bouton d'activation étaient les éléments fondamentaux d'un sabre laser, et Sidious les y incorpora. Elégant et raffiné, le manche était un véritable chef-d'oeuvre. L'émetteur de la lame était en aurodium précieux, et la poignée recouverte d'un alliage en phrik. Ce métal était un des rares à être capable de résister à une lame de de sabre laser, au même titre que le cortosis. Dark Sidious méritait bien d'être qualifié d'insidieux, car il pouvait moduler la longueur de la lame, lui permettant ainsi de porter des coups vicieux. La taille de l'arme était légèrement inférieure à la normale. Son sabre était donc compact, facile à dissimuler. Inutile de préciser aussi que la lame du Sith était d'un rouge écarlate.



Même s'il n'était pas le plus agile en duel, Palpatine disposait d'une maîtrise absolue de la Force et de son Côté Obscur. Il était rapide, plein de fureur et de puissance. Dans son style de combat, on pouvait discerner des mouvements de Forme IV, avec ses sauts acrobatiques. Souvent, à ses techniques et tactiques, il associait de puissants éclairs Sith, terriblement douloureux.

Palpatine dissimulait son sabre laser dans une statue en neuranium, dans ses appartements du Bâtiment Administrateur du Sénat. Il l'utilisait rarement, sa véritable identité étant secrète. Après avoir annoncé cette dernière à Anakin Skywalker, le Chancelier Palpatine comprit que l'heure de sa bataille contre les Jedi était venue. Sentant l'arrivée de Mace Windu, de Kit Fisto, de Saesee Tiin et d'Agen Kolar, Dark Sidious déclencha, avec l'aide de la Force, le mécanisme d'allumage de son arme, ce qui fit fondre la statue. Puis, il le dissimula dans sa manche. Après un bref échange verbal, le Sith se rua sur ses adversaires : Kolar, Tiin puis Fisto tombèrent au sol, fauchés par la lame du Sith. Seul Windu et son Vaapad restèrent debout. Avec son sabre laser, il repoussa les assauts de plus en plus violents du Sith. Le duel entre les deux hommes se poursuivit d'une salle à l'autre. Ils terminèrent dans une pièce où une grande vitre en transparacier donnait sur la ville de Coruscant. La vitre vola en éclats sous les coups des sabres laser. Face au Vaapad et à la détermination du Jedi, le sabre laser du Sith ne résista pas : Windu coupa la lame juste au niveau de la garde, dans la partie qui n'était pas protégée par le phrik. Cependant, Sidious ne renonça pas pour autant, envoyant ses terribles éclairs sur le Maître Jedi qui les bloqua avec sa lame violette. Palpatine sembla vaincu, voyant l'inefficacité de ses attaques. Pourtant, il put compter sur l'aide "providentielle" de son futur apprenti Dark Vador qui l'aida à terrasser le Jedi.

Son sabre laser détruit pendant le duel, le nouvel Empereur utilisa un double de son arme, durant son duel face à Yoda. On peut donc en déduire qu'il en possédait plusieurs exemplaires. Il est toutefois difficile de dire combien. Le combat entre les deux plus grands représentants du Bien et du Mal se déroula dans le Sénat. Après quelques échanges et parades de sabres, Sidious employa sa formidable puissance du Côté Obscur, envoyant des nacelles et des éclairs Sith sur le petit Jedi. Le duel tourna à l'avantage de Palpatine, Yoda se rendant compte que son adversaire était trop fort pour lui.

Par la suite, il était rare de voir l'Empereur dégainer son arme, sûrement à cause du poids de l'âge et du fait qu'il n'avait pas d'ennemis armés d'une lame laser en face de lui. Il est étonnant de constater aussi que, dans ses duels répertoriés, Palpatine n'ait jamais remporté de combat sabre en main, preuve de sa totale confiance en ses pouvoirs dans la Force. La dernière fois qu'il mania un sabre dans sa vie, ce fut après la Bataille de Yavin, en tant que clone et contre Luke Skywalker. Le Jedi était venu pour détruire les corps clonés de l'Empereur. Dans la salle de clonage, Sidious prit un sabre laser accroché à un des murs, un sabre de Jedi à lame bleue. Luke fut vaincu et bascula un temps du Côté Obscur. Mais il retourna du Côté Lumineux de la Force et mit fin à la menace du Sith sur la galaxie.

postée le 19-12-2007 14:07
1 commentaire(s)

 

110 articles  •  page 1 sur 11  •  
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • ...
  • 11
  •   
      

     


    Aucun lien...

    Avertir l'administration des blogs AW du contenu de ce site
    AnakinWeb décline toute responsabilité quant aux propos contenus dans les blogs.
    © 1999-2017 STEREDENN / AW / PSW - AnakinWeb France / Lucasfilm ltd.